Connais ton enemi, et tu finiras par l’aimer – limaces et escargots

Plus que 10 limace sur une seule salade!

Plus que 10 limace sur une seule salade!

Frustration no 1 des jardiniers. Qui n’a pas déjà planté des salades, et en revenant le lendemain trouvé qu’il n’en reste plus rien? Ou semer des carottes, qui ne viennent jamais? Les limaces ont tout mangé…

Voici un article très complèt pour mieux connaitre son ennemi: Cultiver avec les Limaces et les Escargots. En voici un extrait.

Selon Natacha Leroux,
Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l’écosystème.

Leur rôle est de préparer les plantes mourantes ou flétris à la décomposition, car ils digèrent la cellulose (seuls les champignons sont aussi capable de cela):

Un de leur met favori n’est donc pas vos salades – quoique très appétissantes- surtout lorsque la matière carbonée et organique viennent à manquer, comme les racines mortes des annuels dans le sol qu’il faut recycler pour rendre leurs éléments nutritifs de nouveau biodisponible. Tout compost frais et odorant aux fragrances fermentées, fruitées, maltées et sucrées attirera la gourmandise de vos limaces tout comme les restes d’un repas protéinés végétariens ou carnivores. (Natacha Leroux, Cultiver avec les Limaces et les Escargots. )

Or, si l’on leur fournit leur nourriture préféré, on peut les distraire de ses plantations sensibles:

Pensez à leur fournir suffisamment d’aliments fermentés lors de la période de vos semis, dans un spot ombragé et humide à plusieurs mètres de vos buttes potagères par exemple ou de votre serre à semis. Les limaces horticoles se déplacent peu, à peine 1m, si elles ont assez à manger sur place. D’autres parcourent en moyenne 3m pour chercher de la nourriture et jusqu’à 1,5km pour les loches les plus grandes. Les limaces se contentent d’un micro habitat. Si vous êtes amateur-trice d’hôtel à insectes, à vous d’imaginer à hôtel à gastéropodes. (Natacha Leroux, Cultiver avec les Limaces et les Escargots. )

Lors d’une patroille matinale dans le Tout’pousse, j’ai rammassé une trentaine de limaces, dont pour la plupart des grises et des rouges, toutes les deux d’excellents candidates pour le compost.

Solutions: Si vos limaces mangent vos salades, c’est qu’elles sont affamées et assoiffées. Donnez à manger à vos limaces et laissez une coupelle d’eau. Réintégrez des algues, des lichens, des champignons, des déchets verts de fruits et de légumes, surtout de brassicacées. Ces détritus du jour nourriront jusqu’à plus soif vos limaces qui ne seront pas obligées de se rabattre sur vos plantes vertes. Autre astuce pendant les semis, vous pouvez jouer des litières répulsives. Mais aussi de barrières coupe-faim: semez une graminée ou des pois tout autour de votre butte, zone potagère etc, pour qu’elles aient suffisamment à manger avant de toucher aux plantules, et faites un paillis répulsifs de fougère aigle, de sciure de robinier ou de feuilles vertes de chêne, ou les 3 selon vos ressources. Vous êtes parés! (Natacha Leroux, Cultiver avec les Limaces et les Escargots. )

S’y ajoutent les prédateurs naturels tels que: les oiseaux, les carabes, les staphylins, les orvets, les serpents, les lézards, les salamandres, les grenouilles, les hérissons, les araignées, les nématodes.(Natacha Leroux, Cultiver avec les Limaces et les Escargots. )
J’ai également observé que l’invasion du Tout’pousse par des limaces ce matin est séléctif: Pommes de terre et pois n’ont pas du tout souffert, tandis des semis de carottes et des plantes de salade vertes sont rafalés. La salade rouge semble les intéresser moins. Les buttes à l’entrée, premières établis en Mai 2014, semblent souffrir moins que les plates-bandes plus récents vers le haut. Voici les conseils de la spécialiste:

Si votre jardin est envahi de limaces en surface, et que tous vos légumes feuilles ou racines sont dévorés, cela témoigne de:
_ un manque de matière en décomposition à grignoter, ce qui est souvent le cas des jardins trop bien rangés et désherbés. Les limaces se rabattent donc sur vos plantes vertes.
_un manque de matière organique en décomposition dans le sol. Là aussi, souvent provoqué par un jardinier trop maniaque qui arrache toutes les herbes avec les racines dont se nourrissent normalement les limaces.
_ un excès de matière en décomposition en surface ou d’humidité, qui les attirent et les excitent au point de noyer leur odorat entre plantes en fermentation et plantes vertes en pleine santé.
_ votre végétation est stressée, malades ou infectée. coupes, tailles et tontes excessives.
_ une humidité excessive du substrat, comme dans les serres.
_ une faible richesse fongique de votre sol, aliment préféré des limaces.
_ une faible biodiversité des organismes fongiques (champignons), lichéniques (lichens) et bryophytes (mousses).
_ il s’agit bien souvent aussi d’un manque de faune sauvage pour les réguler comme les oiseaux, les petits mammifères et les amphibiens… comme dans les serres dont toutes les musaraignes et campagnols sont chassés.
Plus vous désertifierez le chemin jusqu’à vos salades, plus les limaces s’attaqueront à vos légumes, à défaut de compost frais. Il est donc essentiel de designer des micro habitats pour les gastéropodes. (Natacha Leroux, Cultiver avec les Limaces et les Escargots. )
A propos granulés de limaces: même ceux dites « bio » à base de phosphate de fer sont bien un appât: A peine mis sur la plate-bande, voila deux limaces qui en mangent. Ils vont en mourir, certes. Mais quoi des autres, qui se refugient sous les copeaux, dans l’herbe, contre les murs? Il me semble bien que nous devrons impérativement attirer les prédateurs de limaces. Est-ce possible si nous tuons leur nourriture?
Publicités

4 réflexions sur “Connais ton enemi, et tu finiras par l’aimer – limaces et escargots

  1. Pingback: En visite au jardin – Jardins Éducatifs de la Côte

  2. Pingback: liste de lecture – 1 – Jardins Éducatifs de la Côte

  3. Pingback: Le BRF, vous connaissez? – Jardins Éducatifs de la Côte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s