Une couche chaude

Une méthode des anciens d’avancer les cultures au printemps est la création d’une couche chaude ou foyer (hot bed en Anglais). Il s’agit essentiellement d’une couche de fumier de cheval frais recouvert de terre, dans laquelle les primeurs sont semés. La chaleur dégagé par le fumier en décomposition est retenu souvent par une couche flottant de non-tissé ou par une mini-serre.

Voici le calendrier des plantations tels que pratiqué par une famille à Lund, Suede

Février construction de la couche chaude début du mois, premiers semis mi-mois.

Mars Premiers plantules apparaissent dans la couche. Premiers petites recoltes de mesclun et de radis vers mi-Mars. On continue de semer les primeurs.

Avril On peut semer les cucurbitacées. Le processus de d’échauffement touche à sa fin parallèlement aux températures plus douces de fin printemps.

Mai Après les dernières gelées, on peut enlever la couche flottante et le foyer devient une plate-bande surélevée de très grande fertilité.

Juin Début juin, premières récoltes de chou fleur, épinards, et d’autres primeurs.

Juillet On continue les récoltes de chou rave.

Aout Les courges entrent en scène.

Septembre Fin septembre, les courges sont prêt pour la récolte, mais les tomates peuvent rester encore jusqu’aux premières gelées.

Octobre Les dernières tomates sont ramassés, les vertes sont mis en bocal.

Novembre -Décembre On peut vider la couche pour mettre sur les autres plates-bandes.

Construire une couche chaude à partir de 6 palettes

Les 6 palettes forment un rectangle, bien fixer les palettes entre eux et par piquets dans le sol. Remplir avec env. 2 m3 de fumier de cheval frais, bien piétiner chaque couche. Les cadre doit être plein jusqu’au bord. C’est le seul moment ou l’on sentira l’odeur de cheval.

Couvrir et laisser réchauffer une semaine. Quand le tas s’est refroidi à 50 degrés Celsius, ajouter de la bonne terre à une hauteur de 10-15 cm, le fumier s’étant tassé. On couvre le châssis avec un mini-serre, plaques en verre ou couche flottante.

On peut désormais semer, mais il convient de couvrir les semis jusqu’à leur levée.

Plus d’infos

http://www.holon.se/garden/howto/hotbed_en.shtml
http://www.resilience.org/stories/2008-07-24/building-hotbeds-your-garden
http://www.gardenorganic.org.uk/faqs/hot-beds-early-sowing-vegetables

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s