Une couche chaude

Une méthode des anciens d’avancer les cultures au printemps est la création d’une couche chaude ou foyer (hot bed en Anglais). Il s’agit essentiellement d’une couche de fumier de cheval frais recouvert de terre, dans laquelle les primeurs sont semés. La chaleur dégagé par le fumier en décomposition est retenu souvent par une couche flottant de non-tissé ou par une mini-serre. Lire la suite